recherche

Présentation de la recherche

L’Ecole Nationale supérieure maritime (ENSM) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) sous la forme d’un grand établissement. En tant qu’école d’ingénieur, l’ENSM mène des actions de recherche selon trois domaines : la sécurité maritime, l’efficience énergétique et la protection de l’environnement.

Les études menées dans le domaine de la sécurité maritime traitent de la stabilité du navire (roulis paramétrique, critères de stabilité), de la cybersécurité maritime, des facteurs humains, de l’interface homme machine (proposer des interfaces exploitables pour l’opérateur) et de l’ergonomie (passerelle et équipements).

Les études menées dans le domaine de l’efficience énergétique visent à proposer des solutions innovantes permettant de rendre le navire plus propre et plus énergétiquement efficace. Il s’agit d’étudier l’exploitation de nouveaux combustibles (gaz, hydrogène), de l’assistance vélique, de nouveaux systèmes auxiliaires plus propres (production de froid).

Dans le domaine de la protection de l’environnement, l’ENSM mène des études visant à faciliter la mise en œuvre de systèmes de production d’énergie marine renouvelable (éolien, hydrolien).

Pour réaliser ces études, l’établissement participe à des projets collaboratifs européens, nationaux et régionaux selon les thèmes indiqués ci-dessus. La présentation des projets est disponible sur le site de l’ENSM.

 

Les élèves participent à des activités de recherche selon leurs spécialités :

– La formation d’ingénieur Navigant comprend la réalisation d’un mémoire dont les sujets peuvent être proposés par l’ENSM, en lien avec les programmes de recherche ou des innovations maritimes. Ces travaux permettent à travers une réflexion personnelle, de proposer des innovations et de collaborer avec des armateurs ou des industriels, futurs employeurs potentiels.

– Les formations Eco-Gestion du Navire et Déploiement et Maintenance des systèmes Offshore comprennent un module de travaux d’études et de recherche pour former les futurs chefs de projet. Les sujets proposés par des industriels, en lien avec les spécialités, se déclinent en quatrième année par équipes de deux à quatre élèves.