• De l’Hydro à l’ENSM

De l’Hydro à l’ENSM : histoire d’une institution prestigieuse

 

1180

Premier enseignement maritime à l'Université de Paris et description de l’aiguille aimantée.

  
1571

Première Ecole d'Hydrographie créée par Charles IX à Marseille. C’est la plus vieille école supérieure de France après le Collège de France.

1665

Colbert cherche à développer l'enseignement maritime. Création d'écoles d'hydrographie au Havre et à Dieppe.

1669

L’École royale d’hydrographie de Saint-­‐Malo est créée. Des chaires d'hydrographie sont attribuées aux collèges Jésuites de Nantes (1673), Rennes (1674) et Brest (1685).

1791

L'inspecteur général d'hydrographie Gaspard Monge protège et restructure les écoles d'hydrographie, renommées écoles de navigation, pendant la révolution et l'empire. Leur financement est à la charge de l'État. Il est également à l'origine de la création de l'école polytechnique, dans laquelle il implique plusieurs professeurs d'hydrographie.

1825

L'ordonnance de 1825 institue 44 écoles réparties sur le littoral, dont 11 en Bretagne (Saint-­‐Malo, Nantes, Brest, Lorient, Saint-­‐Brieuc, Paimpol, Morlaix, Quimper, Vannes, Le Croisic, Paimboeuf).

1825 et suivantes

Les écoles royales d'hydrographie se voient confier une mission d'envergure : former les cadres nécessaires à la révolution industrielle. 5000 artisans et cadres de l'industrie sont formés chaque année.

1836

Les professeurs d'hydrographie deviennent fonctionnaires (nomination par le Roi).

XIXe siècle

La Marine ferme les écoles d'Hydrographie de l'Ancien régime.

1866

L'École est installée aux Accoules, près de l'Observatoire.

1877

Le recrutement des enseignants est désormais restreint aux anciens navigants, au détriment des professeurs d'Université.

1906

Les Ecoles d’Hydrographie sont rattachées au Ministère du Commerce et retrouvent brièvement

1919

La majorité des écoles ferme pendant la guerre. Restent, les écoles de navigation maritime de Dunkerque, Boulogne, Le Havre, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Paimpol, Lorient, Nantes, Bordeaux, Marseille et Saint-Tropez.

1941

L'École quitte la Villa Gaby pour la Villa Valmer, toujours sur la corniche

1947

L'enseignement maritime et la Marine marchande relèvent du ministère des Transports.

1958

Les écoles d’hydrographie deviennent Écoles Nationales de la Marine Marchande (ENMM).

1965 Un nouveau site est à la Pointe Rouge au pied du massif de Marseilleveyre.
1986

Des rapports posent la question d'une école unique, modernisée délivrant un titre d'ingénieur. L'École de Paimpol est fermée.

1988

Le rapport Fouche-Dubois expose la nécessité vitale de moderniser l'enseignement et de délivrer un titre d'ingénieur. Le rapport de Jean-Yves Le Drian (1989), député du Morbihan, confirme et ajoute le développement de la recherche et d'un réseau de proximité.

2005

Ouverture du Centre d'entraînement à la survie et au sauvetage en mer de l'ENSM, CESAME à Saint-­‐Malo.  

2008

Forte mobilisation contre les projets de fermeture de Nantes et Saint-Malo. Le corps des professeurs de l'enseignement maritime est mis en extinction.

2010  Création de l’ENSM
2011  L’ENSM est habilitée par la Commission des titres d'ingénieur pour le cycle de formation des officiers de première classe de la Marine marchande.
2013

Adoption du projet d’établissement par le conseil d’administration de l’ENSM, le 10 décembre.

2016 Patrice Laporte est nommé directeur général de l'ENSM.

 

Imprimer E-mail

.   .   .   .

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.