• AUTOPROTECTION

AUTOPROTECTION

Durée du projet : janvier 2012 à octobre 2015

Objectifs

Développer des solutions pour améliorer la sûreté et protéger les navires et leur cargaison contre des agressions terroristes, actes de malveillance ou de piraterie, en s'appuyant sur des technologies existantes. Elles proviennent principalement du monde militaire et doivent être adaptées aux besoins civils.

Acteurs : SAFRAN/VNAVY/LACROIX/ECA ROBOTICS/AMEFO/THALES/BV/ENSM/SOFRESUD

Organisation générale du projet

AUTOPROTECTION se compose de 6 phases:

1. Analyse de l'état de l'art afin de définir les orientations du projet,

2. Réalisation d'un démonstrateur à bord d'un navire,

3. Essais et mise en condition opérationnelle du démonstrateur,

4. Certification des équipements,

5. Optimisation des équipements à l'issue essais en mer,

6. Dissémination (ouverture du marché).

Rôles de l'ENSM

1. Rédaction rapport sur l'état de l'art dans le domaine de l'autoprotection (niveau international),

2. Rédaction d'un rapport sur les aspects juridiques liés à l'autoprotection et liés aux états (prises de données, images,….),

3. Participation à l'élaboration d'un cadre normatif pour l'autoprotection (niveau international),

4. Participation au développement IHM,

5. Rédaction de documents techniques pour le consortium,

6. Rédaction de notice pour client : inscription CNIL.

Intérêts de l'ENSM

1. Mise à profit des compétences de l'ENSM liées à la sûreté maritime,

2. Reconnaissance des qualités d'expertise de l'ENSM dans le domaine de la sûreté et de la sécurité maritime,

3. Développement de nouvelles formations liées au système d'autoprotection donc intérêt financier,

4. Participation des étudiants de l'ENSM dans le cadre des projets de fin d’études.

Financement

Ademe Investissements d'Avenir

Voir les autres projets de recherche ENSM.

Imprimer E-mail

.   .   .   .

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.