HYDROContest

Partager l'article

L’ENSM prix de l’Innovation technologique et de la communication

L’ENSM remporte les Prix de l’Innovation technologique pour navire lourd et de la communication Le challenge HYDROCONTEST rassemblait seize équipes d’étudiants à Lausanne la semaine dernière, pour une compétition sur le thème de l’amélioration de l’efficacité énergétique des navires.

Les écoles Polytechnique Paris et Lausanne, Centrale Paris et Nantes, l’ENSTA Bretagne, Supélec, Supméca Toulon, les écoles d’ingénieurs de Fribourg, de Tasmanie et de Southampton, des universités brésilienne, colombienne et malaisiennes et les sites ENSM de Marseille et du Havre avaient conçu et construit des bateaux équipés des mêmes moteurs et des mêmes batteries, pour aller le plus loin possible en consommant le moins possible.
Passés les essais sur le lac, l’homologation des deux navires du site de Marseille et de celui du Havre, les qualifications pour les courses de vitesse et de navire de charge ont échappé à l’ENSM.

ENSM Marseille : prix de l’innovation technologique

HYDROCONTEST est un lieu de rencontres et d’échanges sur l’innovation. Jérémie Lagarrigue, CEO d’HYDROS s’est félicité de l’innovation technologique portée par l’équipe ENSM de Marseille.

En 2014, elle était primée pour son semi-submersible qui a inspiré plusieurs concurrents en 2015.
La semaine dernière, sa « torpille » a créé la surprise.

Il s’agit d’un navire pensé pour être chargé à flot, comme un vrai navire de commerce : la torpille centrale qui contient le chargement est capable de remonter à la surface grâce aux flotteurs latéraux qui coulissent le long du mat.
En remettant à Antoine Caron, Paul Hirtzmann et Frédéric Spelliers le prix de l’innovation technologique navire lourd, les organisateurs ont souligné l’intérêt de la proposition Marseillaise, son originalité en phase avec d’une part, la volonté d’une approche industrielle pour la marine marchande, et d’autre part ses objectifs d’une recherche au service d’un monde meilleur.

Course d’endurance

Remarquée pour sa ponctualité et sa fiabilité, l’équipe ENSM du Havre associée à Arts & Métiers Lille a pris la 5e place de la course d’endurance, en navigant pendant deux heures.
«Astérix », le navire lège de Marseille prenait un bon départ jusqu’à ce qu’une deuxième panne l’empêche de tourner.
Pour préparer l’épreuve, cent fois sur le plan d’eau Marseille remit son bateau. Electronique, batterie, hélice, safran… Cent fois du capot ils retirèrent les 17 vis, pour les fixer à nouveau. L’équipe a multiplié les interventions et les essais jusqu’à la dernière heure de chaque journée. callescort.ch

Continuer au risque de casser ou déclarer forfait

Les Havrais faisaient une belle course navire de masse, quand le bateau a brutalement stoppé.
Il a fallu prendre une décision : relancer et continuer au risque de casser ou déclarer forfait. La sagesse l’a emporté, et en ouvrant la coque l’équipe a découvert que l’eau avant pénétré.
La décision prise était donc la bonne.

Solidarité Mar-mar

Nouveauté : le départ en trois temps de la course d’endurance : course à pied du village au quai, relai par un autre équipier qui plonge et nage jusqu’au ponton, où il déclenche le démarrage du navire par le pilote. Pour l’équipe réduite de Marseille, le coureur est venu du Havre. Les Hydros se sont soutenus et réalisé un beau départ.

Où sont les femmes ?

kruz5Osanne LIENARD était la seule femme de l’ENSM engagée dans la compétition 2015. Claudie Haigneré, marraine d’Hydrocontest a souligné l’importance pour les femmes de s’intéresser aux sciences et de s’engager dans des projets comme HYDROCONTEST qui apportent des solutions pour l’avenir et pour un monde meilleur.

Les moyens du bord

Les Marseillais ont réussi à caler les éléments de leur navire lège, grâce aux bidons de mousse anti-stress offert par Total Lubmarine, sponsor de l’équipe du Havre.
Toutes les photos sont sur la page Facebook de l’ENSM.

 

Partager l'article

Articles récents

JPO ENSM 2021 de Nantes

Lire plus

La ministre de la mer rencontre les élèves

Lire plus

Ouverture des inscriptions en probatoire OCQP

Lire plus